Sélectionner une page

Comment mieux louer son chalet à la montagne?

Le LOUEUR MONTAGNARD est un site internet dédié à la location saisonnière à la montagne, plus particulièrement dans les stations de ski. En montagne la saisonnalité est très forte et elle se concentre sur quelques semaines dans l’année.

 

Alors comment mieux louer?

 

Il y a plusieurs étapes indispensables pour mieux louer son bien à la montagne et ainsi accroître ses revenus de location. La première c’est d’augmenter son attractivité, et voici comment faire:

  1. Soigner son intérieur; à la montagne on veut voir du bois, de la pierre, des materiaux naturels. On va s’inspirer des techniques de Home Staging pour transformer votre intérieur et provoquer le coup de coeur immédiat. Il faut savoir adapter sa décoration pour plaire au plus grand nombre de clients potentiels. Vos futurs locataires doivent se sentir chez eux au premier coup d’oeil.
  2. Une fois votre intérieur mis en valeur, il faut le montrer. Et là le plus important ce sont les photos, les photos et encore les photos. 90% du succès de votre location à la montagne dépend de la qualité de vos photos. La dessus pas de petites économies, exit les photos prises en coup de vent avec votre smartphone. La photographie immobilière c’est un art. Vous pouvez soit l’apprendre soit faire appel à un professionnel.
  3. Démarquez vous de vos concurrents en proposant une visite virtuelle de votre bien, mettez également un plan de votre intérieur avec la disposition des pièces et des meubles. Un plan de situation de votre chalet/appartement dans la station avec les accès aux pistes de ski, le retour skieur, les commerces, les transports en commun, etc.
  4. Soignez la description de votre bien pour vos annonces en ligne et surtout choisissez un nom pour votre location. Et attention c’est un point très important, il faut que votre nom soit unique et simple. Alors oubliez les noms communs comme « le chalet des neiges », une petite recherche dans google et vous vous apercevrez que des chalet des neiges, il en existe des centaines et il sera impossible de vous retrouver. Oubliez également les noms compliqués comme « chalet koh-iêra », c’est simplement imprononçable et difficile à retenir et à écrire. Pensez international, le nom de votre bien doit être facilement prononçable dans la majorité des langues.

 

La deuxième étape indispensable pour mieux louer c’est d’augmenter sa visibilité. Vous avez bien suivi la première étape et votre bien est maintenant incroyablement attractif, c’est le moment de le faire savoir au monde entier! Et pour cela une seule solution; il faut accroître votre visibilité. Je veux bien sur parler de vos annonces en ligne. Il existe plusieurs canaux pour diffuser votre annonce en ligne, Ils sont classés ci dessous par ordre d’importance décroissant:

  1. Les plateformes de réservation (airbnb, abritel, booking, etc.) sont incontournable et de plus en plus nombreuses. Elles s’occupent du paiement et prélèvent une commission plus ou moins élevée.
  2. Les sites d’annonces (le bon coin, seloger vacances, etc.) tendent à disparaître ou à se transformer en plateforme de réservation. Le principe est simple et ancestrale, c’est la version web du journal d’annonce. Vous payez un abonnement ou un forfait pour diffuser votre annonce.
  3. Le site internet perso est un moyen de vous démarquez de vos concurrents, d’obtenir plus de réservations en direct (sans verser des commissions aux plateformes) et d’accroître votre visibilité et votre professionnalisme. Aujourd’hui il existe un tas d’outil accessible pour créer facilement votre site internet pour un budget raisonnable.
  4. Les réseaux sociaux permettent de faire connaître votre location et de rabattre vos clients potentiels vers votre site internet et les plateformes de réservation.
  5. Les annuaires de référencement sont un maillage indispensable pour accroitre votre visibilité sur le web. Par exemple si je tape le nom de votre location dans google map, est ce que je vous trouve? Dans les pages jaunes? Les annuaires permettent de travailler votre référencement en mettant des photos, des liens vers votre site, un positionnement sur les gps, etc.

 

 

Oui mais quel canal choisir? Airbnb? Abritel? site perso? Leboncoin? Facebook?

 

Pourquoi choisir quand on peut tout avoir! Il y a des canaux qui sont plus efficaces que d’autres et vous allez rapidement savoir lesquelles. Mais pour ca il n’y a pas de secret, il faut tous les essayer! Ne soyez pas dépendant d’une plateforme, affranchissez vous et gagnez votre liberté! Accroître sa visibilité, c’est être partout! Pendant que vos concurrents se tirent les cheveux pour savoir s’ils doivent abandonner Abritel pour Booking, passez à l’action et inscrivez votre location sur toute les plateformes existantes! Pour vous faciliter la tâche il existe une fonctionnalité très pratique pour synchroniser votre calendrier entre les différentes plateformes; c’est Ical. Adaptez vos tarifs en fonction des commissions de sorte que vous touchiez la même chose peu importe le canal de location utilisé.

 

Maintenant vous avez maximisé votre chiffre d’affaire grâce à votre attractivité et votre visibilité, il faut tout faire pour maximiser vos profits. Mais entre les deux il y a beaucoup de choses à payer… Ce sont vos dépense d’exploitation!

 

Alors comment depenser moins?

 

Les principaux postes de dépense sont les impôts, les taxes, l’energie (electricité, chauffage, eau), les ménages, la blanchisserie et l’aménagement intérieur. Chacun de ces postes de dépense doit être réduit au maximum. Ainsi vos profits seront maximisés.

  1. Il existe une multitude de régime fiscaux possible pour faire de la location saisonnière à la montagne; SCI, SARL, BIC, micro BIC, LMP, LMNP, IS, IR, etc. Et c’est un choix lourd de conséquence que vous avez à faire. En effet certains régimes vous permettent de ne pas payer d’impôt pendant 15/20 ans alors que d’autres vous feront payer un max. On oublie la SCI qui n’est clairement pas adapté à la location saisonnière. Le régime le plus intéressant dans une majorité de cas est le LMNP (Loueur Meublé Non Professionnel) au régime réel, lorsque il est bien maitrisé ce régime peut vous éviter de payer des impôts pendant de longues années (15 à 20 ans en moyenne).
  2. Les taxes locales pèsent également une part importante dans les dépenses, certaines sont inévitables comme la taxe foncière, certaines dépendent de votre statut fiscal comme la CFE (Cotisation Foncière des Entreprises), d’autres peuvent varier en fonction du classement de votre logement (meublé de tourisme), c’est le cas de la taxe de séjour. Peu de gens le savent mais dans certains cas il est possible d’être exonéré de taxe d’habitation.
  3. L’énergie (eau, gaz, éléctricité) sont des dépenses importantes et la bonne nouvelle c’est qu’elles peuvent être réduite facilement de 10 à 20%. Il suffit souvent de trouver un fournisseur moins cher. Mais on peut également réduire sa consommation avec quelques astuces.
Comment faire des photos?

Comment faire des photos?

SOMMAIRE 1/ Pourquoi choisir un nom pour sa location? 2/ les critères pour un bon nom 3/ comment trouver son nom? 4/ comment bien utiliser son nom? 5/ blablabla 6/ balabla 7/ balabalab 8/ blaablablab 9/ ablablabla 10/ ablablabla1/ Pourquoi choisir un nom pour sa...

Choisir un nom pour son chalet

Choisir un nom pour son chalet

SOMMAIRE 1/ Pourquoi choisir un nom pour sa location? 2/ les critères pour un bon nom 3/ comment trouver son nom? 4/ comment bien utiliser son nom? 5/ blablabla 6/ balabla 7/ balabalab 8/ blaablablab 9/ ablablabla 10/ ablablabla1/ Pourquoi choisir un nom pour sa...